Partage Facebook DAAD Partage Twitter DAAD Infos du DAAD
Rechercher
DAAD Paris - Office Allemand d'échanges universitaires

Arts plastiques

Les nombreuses possibilités d'études offertes dans le domaine des arts plastiques sont ici regroupées de la manière suivante:

 

La classification des différentes disciplines et spécialisations n'est pas toujours très nette car elle dépend souvent des priorités attribuées dans les différents établissements. Dès le départ, il est important de préciser que la description des cours proposés dans ce vaste domaine des arts plastiques ne peut que donner une idée tout à fait générale étant donné que les établissements peuvent privilégier certains aspects et offrir d'autres possibilités de combiner les matières proposées. C'est pourquoi nous vous recommandons absolument, si vous envisagez de vous lancer dans des études des arts plastiques en Allemagne, de vous procurer des informations précises auprès de l'établissement de votre choix.

Il est possible d'étudier les arts plastiques dans :

  • les écoles supérieures des Beaux-Arts, qui portent des noms différents,
  • les unités de formation et de recherche (UFR) des Fachhochschulen,
  • des universités intégrées (Gesamthochschulen) ou autres universités.


On ne peut en règle générale faire des études d'architecture que dans des universités techniques / écoles supérieures techniques ou dans les Fachhochschulen. Mais certaines écoles supérieures des Beaux-arts enseignent également cette discipline, parfois seulement comme études d'approfondissement.

Nombreux sont les établissements d'enseignement supérieur qui proposent des études de spécialisation ou d'approfondissement. De telles possibilités d'études (quel que soit leur nom "Zusatz-, Aufbau- und Ergänzungsstudien") peuvent être d'un intérêt tout particulier pour les candidats étrangers car elles leur permettent d'approfondir plus aisément le premier cycle d'études réalisé dans leur pays.

Là aussi, les conditions d'admission, les programmes et les examens et diplômes de fin d'études sont très variés ; nous vous conseillons donc également de vous informer directement auprès des établissements.

 

 


 

Beaux-arts

Les études des Beaux-arts sont possibles dans les trois catégories classiques : la sculpture, divisée en "Skulptur" et "Plastik" suivant le matériau travaillé; les arts graphiques avec le grand nombre de formes de reproduction différentes qui sont importantes tant du point de vue artistique que technique, telles que la gravure sur bois, la gravure sur cuivre, la lithographie, la gravure à l'eau-forte, la sérigraphie, etc.; et enfin la peinture avec ses différents matériaux, domaines d'application et formes d'expression.

Suivant la manière dont on conçoit l'art, la création d'objets d'art, notamment en verre, de même que la création céramique, le film, la vidéo et la photographie peuvent également être considérés comme des filières des Beaux-arts, même si les limites avec les arts appliqués sont ici très floues.

Conditions d'admission

Pour être admis dans une école supérieure des Beaux-arts, les étudiants allemands doivent présenter leur certificat donnant accès à l'enseignement supérieur (Allgemeine Hochschulreife), fournir des renseignements sur leurs études antérieures et surtout soumettre des œuvres ou des travaux démontrant leurs talents artistiques et leur créativité. Les travaux soumis doivent mettre en relief la personnalité et l'originalité de leur auteur. Certains établissements organisent à titre supplémentaire un examen d'entrée qui comprend le dessin, un travail artistique libre, un travail écrit et un entretien avec le jury.

Les conditions et procédures d'admission sont pratiquement identiques pour les candidats étrangers qui doivent justifier d'un examen équivalent au baccalauréat allemand (l'Abitur, qui donne droit d'accès à l'enseignement supérieur) et présenter des travaux artistiques et créatifs, et posséder en outre des connaissances suffisantes en allemand.

Les candidats étrangers qui ont déjà fait des études des Beaux-arts dans leur pays peuvent aussi suivre en Allemagne des études d'approfondissement pour une période limitée. Les études des Beaux-arts n'étant pas soumises à un règlement fixe régissant les filières d'études, les étudiants peuvent être admis dans différents semestres de la filière normale qui les intéressent. Pour obtenir davantage de renseignements à ce sujet, il est nécessaire de prendre contact avec l'établissement choisi.

Les écoles supérieures des Beaux-arts ont élaboré des règlements visant à déterminer les talents artistiques des étudiants qui comportent les critères suivants:

  1. motivation et intensité,
  2. imagination,
  3. observation différenciée,
  4. faculté d'abstraction,
  5. maîtrise des techniques,
  6. aptitude à concrétiser ses propres idées artistiques.

 

Les critères d'évaluation utilisés dans le cadre de la procédure d'admission dépendent en grande partie des positions et concepts artistiques prédominants dans les différentes écoles. Les aspects mentionnés ci-dessus ne visent donc qu'à vous fournir une première idée. Etant donné les différentes conceptions artistiques, il n'est nullement exceptionnel qu'un candidat soit refusé dans une école et accepté dans une autre, ce qui peut au premier abord paraître paradoxal. C'est pourquoi il est conseillé de comparer les écoles, de poser des questions à d'autres étudiants et de s'intéresser aux œuvres des enseignants de l'école, ainsi qu'à leurs différentes priorités, méthodes de travail et conceptions de l'art. Ce faisant, vous devriez vérifier si celles-ci sont identiques à vos propres conceptions ou s'en rapprochent.

Organisation et durée des études, examens

Il n'existe pas de programmes fixes pour les filières artistiques. Du point de vue organisationnel, les études sont divisées en deux cycles : les études de base (ou phase d'orientation) et les études principales. Dans plusieurs écoles, les premiers semestres suivant l'admission sont considérés comme une période d'essai.

Les études durent de 7 à 10 semestres. Elles sont sanctionnées, suivant les écoles, par différents examens : le Diplom ou un certificat de fin d'études spécifique à l'établissement ou bien encore le titre de "Meisterschüler". En particulier l'examen qui permet d'acquérir le titre de "Meisterschüler" peut être associé à l'autorisation de prolonger des études qui portent également dans certaines écoles le nom d'études d'approfondissement.

Programmes d'études et formes de cours

Malgré toutes les différences existant au niveau des cours proposés, on peut dire de manière générale que les études ont pour objet de traiter et de combiner les trois piliers des Beaux-arts, à savoir la technique, la théorie et la création.

Les études de base sont consacrées - plus ou moins intensivement selon les établissements - à la technique et à la théorie. Les étudiants acquièrent durant cette période les techniques de base de l'utilisation des matériaux et apprennent des méthodes de traitement et de transformation. Les cours d'histoire de l'art, de théorie de l'art, de sociologie artistique et de science des couleurs, etc., servent à l'acquisition des bases dans les domaines de la théorie, de l'esthétique et de la forme.

La création, c'est-à-dire la véritable formation artistique, se fait dans des classes spéciales et en particulier durant le cycle d'études principales. Plusieurs étudiants sont suivis dans leur développement artistique - pour la dominante peinture par exemple - par un enseignant, un directeur d'études. En d'autres termes, il ne s'agit pas d'une formation au sens habituel. Les étudiants doivent fournir eux-mêmes les éléments nécessaires de discussion avec leur professeur en présentant régulièrement de nouveaux travaux artistiques. Le professeur fait alors la critique de ces travaux du point de vue de l'intérêt et de la qualité artistiques ainsi que de la technique, de la forme et du contenu.

En dehors de ce travail artistique mené sous la responsabilité propre des étudiants dans des classes spéciales (la forme de travail principale dans les études des Beaux-arts), d'autres cours sont organisés qui font davantage fonction de complément :

  • travail artistique dans des disciplines volontairement différentes,
  • correction par le professeur ou discussions de travaux,
  • dessin et modelage de nus,
  • cours en atelier (l'accent étant mis soit sur la technique artistique, soit sur la technique artisanale),
  • participation à l'exécution de commandes passées au professeur,
  • préparation et réalisation d'expositions,
  • formes d'étude de projet.

 

 


 

Arts appliqués

Il est difficile de procéder à une description des filières qui font partie des arts appliqués. Les limites sont floues au moins de deux côtés ; c'est la manière dont l'école conçoit et définit la matière qui détermine la filière dans laquelle elle sera classée : d'un côté, la filière des arts appliqués s'ouvre sur la technique, de l'autre, elle s'apparente aux Beaux-arts et aux arts scéniques.

La distinction que l'on faisait jadis entre ce qu'on appelait les Beaux-arts et les arts appliqués est sans aucun doute dépassée aujourd'hui. En effet, on considérait que seuls les Beaux-arts étaient véritablement de l'art et que non seulement toute utilisation, mais déjà tout aspect utilitaire, enlevait à une œuvre de sa pureté. Il est pratiquement impossible de faire des distinctions très nettes : on peut certes rapprocher la photographie de la peinture et des arts graphiques; d'un autre côté, son étroite parenté technique avec le film la rapproche des arts appliqués, mais aussi des arts scéniques. Le fait que les matières susmentionnées puissent être étudiées dans différents types d'établissements traduit cette réalité. On mentionnera en particulier la filière "Gestaltung" (design) qui figure non seulement au programme des écoles supérieures des Beaux-arts, mais aussi à celui des Fachhochschulen; quant à l'art du cinéma et de la télévision, il est également enseigné entre-temps dans des écoles supérieures spécialisées et des académies.

Conditions d'admission

Pour être admis dans cette section d'une école supérieure, les futurs étudiants allemands doivent, de manière générale, être titulaires du certificat donnant accès à l'enseignement supérieur, ou éventuellement avoir réussi l'examen d'aptitude aux études de certaines matières (Fachgebundene Hochschulreife), fournir des renseignements sur leurs études antérieures et, surtout, présenter des travaux démontrant leurs talents artistiques et créatifs. Dans presque toutes les écoles, un examen d'entrée est organisé à titre supplémentaire. Les candidats doivent réaliser dans un laps de temps déterminé un travail créatif et l'expliquer au cours d'un entretien.

 

Les conditions et procédures d'admission sont pratiquement les mêmes pour les candidats étrangers. Outre la preuve qu'ils sont titulaires de l'équivalent du baccalauréat allemand, il leur faut présenter des travaux démontrant leurs talents artistiques et créatifs et surtout démontrer qu'ils disposent de connaissances suffisantes en allemand.

Organisation et durée des études, programmes

Contrairement aux études des Beaux-arts qui sont peu structurées ou pas du tout, il existe dans le domaine des arts appliqués des règlements précis, voire exactement définis. Les études sont divisées en deux cycles, les études de base et les études principales ; il est fréquent qu'un stage préalable soit obligatoire. La durée des études se situe entre 8 et 10 semestres et l'examen de fin d'études est en général le Diplom. Certains établissements proposent également des études de spécialisation.

Design industriel : "L'industrial design est la création d'objets industriels. Dans ce domaine, le designer doit posséder des connaissances, des aptitudes et des expériences qui lui permettent de comprendre les facteurs déterminant un produit et d'élaborer sa configuration et se charger de son exécution jusqu'au produit fini en coopération avec les personnes travaillant à la planification et à la fabrication du produit. Les découvertes des sciences et des techniques servent de base de travail dans son activité de coordination créative. Son travail porte sur les produits industriels qui sont au service de la société du point de vue tant culturel que social." Telle est la définition de la profession fournie par le Verband Deutscher Industrie-Designer (VDID), l'association des designers de produits industriels allemands.

On distingue dans la création d'objets industriels deux aspects différents: l'aspect technique - dont la construction et le fonctionnement - et l'aspect esthétique qui comprend la prise en considération des formes et de la sémiotique dans la configuration.

En fonction de l'orientation de l'école, c'est l'aspect technique ou esthétique qui domine. Dans les Fachhochschulen, la priorité est en général accordée à la technique ; les matières obligatoires y sont notamment les techniques de représentation, la géométrie descriptive et la physique technique. Dans d'autres écoles, l'accent est mis davantage sur l'esthétique et l'ergonomie, ainsi que sur des thèmes relevant de la théorie du design, de la sociologie, de l'esthétique et de la psychologie sensorielle.

Décoration intérieure, design de meubles : Alors que l'architecture dans son ensemble est conçue comme une unité artistique entre la construction, l'intérieur et l'équipement, les études de décoration intérieure se concentrent sur l'aménagement et les biens d'ameublement mobiles. Ceux-ci font bien sûr intervenir des aspects esthétiques, fonctionnels, techniques (de construction) ainsi que des aspects économiques.

Au programme des études de base figurent des matières comme le dessin, la création plastique et en couleur, les plans de construction, la géométrie descriptive, l'ébauche de projets, l'étude de matériaux, mais aussi l'histoire de l'art et de la construction ainsi que la sociologie et la psychologie. Les études principales sont consacrées à la mise en pratique des connaissances et aptitudes acquises durant le premier cycle: les étudiants exécutent des plans pour l'habitat, les objets d'équipement, les foires et expositions, les institutions culturelles et les édifices publics. A ces matières viennent s'ajouter des cours notamment en sciences économiques, en calcul des coûts et en ergonomie.

Design sur textiles : Dans cette filière, les futurs designers apprennent à travailler les textiles, qu'il s'agisse de la création, du façonnage ou de l'exécution. On entend par textiles non seulement les tissus d'habillement, mais aussi les tapis, les revêtements de sol et les papiers peints. Pris au sens large, le design de mode peut également être considéré comme appartenant à cette spécialisation.

Restauration d'oeuvres : Le travail du restaurateur consiste avant tout à réparer le matériau dont est fait l'œuvre d'art ou l'objet. Les études nécessitent de la part des étudiants une grande habileté manuelle et une certaine sensibilité artistique. Elles leur permettent d'acquérir des connaissances approfondies en histoire de l'art et en sciences de la nature, ainsi que dans l'étude des matériaux et les techniques d'art et de conservation.

Le restaurateur exerce ses activités dans les secteurs suivants: peinture sur panneaux de bois et sculpture sur bois, peinture murale et sculpture sur pierre, peinture sur verre, textiles et instruments de musique ; il répare également d'autres objets notamment en verre, en céramique, ainsi que des cuirs, des meubles, des bijoux et des montres.

Autres possibilités d'études : D'autres matières sont proposées par ailleurs dans certaines écoles, soit en tant que filières à part entière, soit en tant que dominantes : le design de bijoux, le design d'objets, la création céramique, le design automobile, le façonnage des métaux et l'informatique appliquée au design.

 

 

 

 

Art de la communication visuelle

Les études de communication visuelle comprennent la planification, la création, la réalisation et la transmission d'informations visuelles en deux ou trois dimensions dans le but d'établir la communication. Les étudiants apprennent un langage formel visuel, qui a pour but d'informer et d'orienter. Il existe des possibilités d'utilisation professionnelle dans les domaines économique et commercial, mais aussi dans les secteurs culturel, social et public. Les méthodes de représentation peuvent être axées sur l'illustration, ainsi que sur les aspects photographiques, cinématographiques et typographiques.

Le design graphique : Dans la branche du design graphique, les étudiants se familiarisent avec les formes les plus diverses des moyens de communication graphiques, c'est-à-dire avec la réalisation d'affiches, d'annonces, de livres et de calendriers, mais aussi avec le générique au cinéma ou à la télévision. Les études accordent la priorité au dessin, à la typographie et aux diverses techniques de production.

Design photo / cinéma : Dans le domaine de l'art de la communication visuelle, ce cursus d'études dispense une formation permettant d'utiliser la photographie et le film à des fins d'information et de communication. Le journalisme photographique, la photographie, c'est-à-dire les montages photographiques et la sérigraphie de photos, ainsi que la photographie publicitaire constituent les points forts de la formation.

Décors de théâtre et costumes de scène : Les décorateurs et les dessinateurs de costumes de scène suivent en général une formation commune, même s'il s'agit dans la pratique souvent de deux métiers différents. Les études ont pour but de permettre aux étudiants de créer et de réaliser des décors et des costumes utilisés au théâtre, au théâtre lyrique, au cinéma et à la télévision. Ils doivent apprendre tout d'abord à étudier en théorie les textes et la musique ainsi que les aspects dramaturgiques, historiques et sociologiques d'une œuvre, avant de confectionner des modèles sur cette base. Mais ils doivent aussi apprendre à surveiller la production dans les ateliers et à évaluer la réalisation et les effets de leur travail sur la scène ou en studio.

Autres filières d'études : Diverses écoles offrent également dans le domaine de la communication visuelle d'autres filières ou dominantes, telles que les médias électroniques, le design des couleurs, l'illustration et les médias de l'édition.

 

 

 

 

éducation artistique / professorat

Les cours d'art destinés en règle générale aux jeunes élèves des écoles d'enseignement général ont pour but de les éduquer à une participation active, engagée et réfléchie à la culture. C'est cet objectif pédagogique que poursuivent les études. Ce n'est pas au premier plan la formation des aptitudes créatives individuelles et le travail d'artiste qui dominent, mais la qualification pour le métier d'enseignant.

Il existe dans ce domaine des possibilités de formation dans les écoles supérieures des Beaux-arts, mais aussi parfois dans les universités. Les filières d'études diffèrent selon que l'étudiant se destine à l'enseignement cycle primaire ou secondaire. Les études durent de 10 à 12 semestres. En ce qui concerne le cycle secondaire, on peut dire qu'en règle générale la matière "art" ne peut être étudiée qu'en même temps qu'une autre matière qui doit être scientifique. L'objectif est l'examen d'aptitude à l'enseignement, l'examen d'Etat. Il est appelé "Erstes Staatsexamen" car les études universitaires sont suivies d'une période d'enseignement pratique surveillé, qui est sanctionnée par un deuxième examen, le "Zweites Staatsexamen" à caractère plus didactique.

Divers établissements proposent également une filière menant au Magister en éducation artistique, qui ne permet cependant pas d'accéder au professorat dans le domaine public.

Conditions d'admission

Pour s'inscrire aux études de ce type, les candidats allemands doivent être titulaires du certificat donnant accès à l'enseignement supérieur et posséder des dons artistiques. Ceux-ci sont vérifiés au cours d'un examen d'entrée : outre les travaux personnels qu'ils doivent présenter, les candidats doivent prouver au cours d'un examen artistique pratique leurs talents créatifs et leur aptitude à faire comprendre à d'autres les intentions de l'artiste. Les mêmes conditions s'appliquent aux candidats étrangers, qui doivent en outre fournir la preuve qu'ils possèdent de bonnes connaissances en allemand.

Programmes

L'objectif des études d'éducation artistique n'est pas de former un artiste, mais quelqu'un dont le rôle sera d'enseigner l'art, ce qui n'exclut pas bien entendu la formation de sa propre capacité d'expression artistique. En conséquence, les études comprennent une partie artistique et scientifique (histoire de l'art) et une partie didactique.

Alors qu'on accorde davantage d'importance à la formation artistique dans les filières des écoles supérieures des Beaux-arts, les matières telles que l'histoire de l'art et l'esthétique occupent souvent une plus grande place dans les universités. En règle générale, on mentionnera cependant les priorités suivantes données à la formation artistique et scientifique :

  1. création artistique personnelle dans différentes techniques,
  2. savoir concernant l'évolution en histoire de l'art,
  3. connaissance de la fonction de l'art et de ses applications dans la société.


Dans la partie didactique des études, sont traitées des questions concernant la transmission de l'art dans l'enseignement scolaire. D'une part, l'enseignant doit stimuler l'activité créative des élèves et leur transmettre les techniques adéquates ; de l'autre, il doit éveiller et encourager leur compréhension des contextes historiques et sociaux de l'art.

Dans certains établissements, il est possible de faire des études avec comme dominante la création artisanale d'objets, la création de textiles ou - pour l'enseignement dans les écoles professionnelles - la technique créative.

Certains établissements peu nombreux offrent également une filière de thérapie artistique. L'objectif de la thérapie artistique est de soutenir le processus de guérison notamment de personnes atteintes de maladies psychiques en les amenant à s'intéresser à l'art en particulier en stimulant leur propre activité créatrice.

Les études comprennent la transmission de connaissances dans les domaines de la pratique artistique, de la médecine et de la psychologie. Elles supposent chez les étudiants la volonté et la capacité d'entretenir des rapports avec des personnes dans des situations difficiles.

 

 

 

 

Cinéma et télévision

Nous avons déjà souligné auparavant que la photographie et le film se rapprochent d'une part de la peinture et des arts graphiques, c'est-à-dire des Beaux-arts, et d'autre part, des arts appliqués. Compte tenu de l'importance du cinéma et de la télévision, des établissements spécialisés ont par ailleurs été entre-temps créés dans ce domaine qui offrent une filière d'études autonome.

Conditions d'admission

Pour être admis dans cette branche, il faut être titulaire de l'examen qui donne accès à l'enseignement supérieur. En outre, il est souhaitable de disposer de connaissances théoriques et d'avoir acquis des expériences pratiques de ce médium. Au cours d'un examen d'aptitude supplémentaire, les candidats doivent montrer qu'ils ont un talent particulier dans ces domaines du film et de la télévision. Les conditions d'admission sont pour ainsi dire les mêmes pour les étudiants étrangers, sauf qu'on exige d'eux en plus la preuve qu'ils possèdent de bonnes connaissances en allemand.

Programmes

Nous mentionnerons à titre d'exemple les cours proposés par l'École supérieure du cinéma et de la télévision de Munich. Il est possible d'y faire des études dans les deux disciplines "films/téléfilms" et "films documentaires/sciences des médias télévisés".

Dans ces deux spécialités, des cours sont proposés dans les domaines des sciences de la communication et des médias ainsi que dans celui de la technique (caméra, lumière et éclairage, prise de vues, tirage et montage, mixage, prise de vues en couleur, effets électroniques spéciaux). Viennent s'y ajouter pour la discipline "films/téléfilms" les matières suivantes: pratiques de la production cinématographique et télévisée, films de fiction, téléfilms, émissions de divertissement, direction de la production, scénarii et organisation des programmes ; pour la discipline "films documentaires/sciences des médias télévisés", on citera en outre le journalisme documentaire, le compte rendu d'actualités, mais aussi les émissions de télévision pour la jeunesse, ainsi que les programmes pédagogiques et de formation.

 

 

 Haut de page



PARTAGER
Partager sur Facebook Partager sur Twitter