Partage Facebook DAAD Partage Twitter DAAD Infos du DAAD
Rechercher
DAAD Paris - Office Allemand d'échanges universitaires
Colloque de recherche franco-allemand Voir les archives

Colloque de recherche franco-allemand


Du 26 au 28 octobre 2017, Stuttgart


Le Centre International pour la Recherche Culturelle et Technique (IZKT) invite chaque année des doctorants et post-docs allemands et français à un colloque de recherche interdisciplinaire qui a lieu à Stuttgart. Les participants postulent par un CV et un bref exposé de leur présentation, issue en général de leur projet de recherche. Les frais de voyage, de logement et de restauration des participants invités sont pris en charge. Le thème du colloque de cette année s’intitule :


Civilisation, Culture et Barbarie
Sur l’Histoire et l’actualité d’une distinction contestée


Les Lumières et la modernité se sont définies comme un processus de progrès en opposition avec le Moyen âge. De la même manière, la pensée colonialiste pouvait projeter la barbarie à l’extérieur - ou bien, la trouver, en effet, là-bas. Cependant, très tôt, le soupçon fut formulé que peut-être la distinction entre la civilisation et la barbarie était elle-même barbare. Il en découle aujourd’hui une réticence forte à utiliser le terme de barbarie.
Pourtant, il existe des phénomènes qui indiquent l’érosion des standards minimaux de civilité et qui doivent être qualifiés de « barbares » ou « non-civilisés ». Ils ne se trouvent pas seulement dans des pays lointains ou dans les actes criminels ou terroristes spectaculaires. C’est, bien au con-traire, dans la vie quotidienne que les officiers de police, les pompiers ou les professeurs relatent une dégradation du comportement qui rend nécessaire, par exemple, la présence d’agents de sécurité dans les services d’urgence des hôpitaux. De même dans la sphère politique, les limites du comportement civil sont régulièrement dépassées, et pas seulement depuis la montée de Donald Trump.
C’est notamment dans le contexte d’un échange franco-allemand que la complexité de la séman-tique de « civilisation », « culture » et « barbarie » est mise en évidence. Le discours nationaliste allemand oppose  toujours la civilisation « artificielle », courtoise française à la culture allemande imaginée comme authentique, simple et originaire. Cette constellation met en évidence l’ambivalence des concepts : la civilisation et la culture formulent une promesse, mais elles permet-tent aussi l’exclusion ; elles exigent de l’Homme de s’accommoder avec un certain « malaise dans la culture » (Freud) - une dialectique qui ressurgit dans le débat autour de la political correctness.
La sociologie a tenté d’appréhender par l’empirie la civilisation de l’Homme et de la décrire sur la base de différentes théories comme rationalisation (Weber), comme « processus de civilisation » (Elias), comme « travail pour le monde commun » (Arendt) ou bien comme une « technologie de Soi » (Foucault). La littérature a elle aussi produit des réflexions sur la ligne étroite séparant  civilisa-tion et barbarie, dans les classiques du 18ième, dans les récits de voyage, mais aussi dans la littéra-ture de guerre au 20ième siècle jusqu’à la littérature contemporaine. La philosophie a produit toute une série de théories de la barbarie qui souvent visent à mettre en évidence une parenté entre la barbarie et la technique, par exemple chez Husserl, Heidegger ou Michel Henry. La jurisprudence cependant se trouve face au défi de définir les crimes contre l’humanité et de distinguer entre la liberté de parole et l’incitation à la haine.

Les doctorants et post-docs sont priés de fournir un thème d’exposé avec un résumé de deux pages maximum et un CV avant le 18 juin 2017.


Dr. Felix Heidenreich
Internationales Zentrum für
Kultur- und Technikforschung (IZKT)
Universität Stuttgart
Geschwister-Scholl-Straße 24
70174 Stuttgart
Deutschland
Telefon: ++49 (0)711/685 8 - 4149
Fax: ++49 (0)711/685 8 -2813
E-mail:
homepage: http://www.izkt.de



PARTAGER
Partager sur Facebook Partager sur Twitter