Partage Facebook DAAD Partage Twitter DAAD Infos du DAAD
Rechercher
DAAD Paris - Office Allemand d'échanges universitaires

Musique

Les études de musique sont réparties en trois branches comprenant différentes filières artistiques: la formation créative en tant que compositeur, la formation interprétative en tant qu'instrumentaliste, chanteur ou chef d'orchestre et la formation pédagogique en tant que professeur de musique. Il vous appartient de faire votre choix entre ces cursus d'études en fonction de vos talents et de vos objectifs professionnels.

Il existe en Allemagne une multitude d'institutions dispensant une formation dans ces trois branches qui peut au premier abord dérouter en particulier l'étudiant étranger. Les compétences des différents organismes de formation sont cependant réglementées dans une large mesure par la loi.

En dehors des 18 écoles supérieures de musique publiques (auxquelles sont parfois rattachés des instituts ou départements externes), il existe un nombre relativement important de conservatoires et académies qui sont administrés et financés en partie par l'Etat et en partie par les communes. Alors que les écoles supérieures de musique ne forment que des musiciens professionnels, les conservatoires et académies sont également ouverts aux amateurs qui désirent suivre une formation ou se perfectionner. La formation des professeurs de musique appelés à enseigner dans des écoles d'enseignement général se fait en majeure partie dans des universités et des universités intégrées.

Les informations fournies ci-après se limitent aux écoles supérieures de musique publiques, aux universités et aux universités intégrées. Ne sont pas prises en considération les études scientifiques faites dans le domaine musical, c'est-à-dire la musicologie et l'histoire de la musique.

Conditions d'admission

En dehors de l'examen d'aptitude donnant accès à l'enseignement supérieur, la plupart des écoles supérieures de musique exigent des connaissances préalables en musique, des aptitudes musicales appropriées et des talents artistiques. Les candidats allemands doivent justifier de leurs capacités au cours d'un examen d'aptitude qui comprend un examen général de musique et un examen dans une matière au choix.

Les conditions d'admission pour les candidats étrangers sont dans une large mesure identiques : en plus du certificat reconnu équivalent au baccalauréat allemand, ils doivent avoir des connaissances suffisantes de la langue allemande et démontrer eux aussi leurs talents artistiques au cours d'un examen d'aptitude.

Il est évident que les études de musique requièrent - plus encore que l'étude d'une matière scientifique - de l'intérêt, du talent et certaines aptitudes physiques.

Etant donné que les établissements d'enseignement général, ainsi que de nombreuses écoles de musique et des cours privés offrent en Allemagne aux enfants et aux jeunes de bonnes possibilités de formation musicale de base, les écoles supérieures de musique considèrent comme acquises, en particulier dans le domaine instrumental, certaines connaissances fondamentales, qualités et aptitudes. Les conditions d'admission aux études supérieures sont donc d'autant plus sévères. Comme les cours donnés dans la matière principale sont en règle générale des cours particuliers, la capacité d'accueil des différentes écoles est limitée ; en conséquence, plus les candidats sont nombreux, plus le niveau requis est élevé.

Les étudiants étrangers qui ont déjà fait des études de musique dans leur pays et obtenu leur diplôme peuvent opter pour les études de spécialisation offertes par les écoles supérieures de musique allemandes. Pour tous renseignements à ce sujet, veuillez vous adresser directement à l'école de votre choix.

Durée des études, examens

La durée des études jusqu'au premier examen donnant une qualification professionnelle n'est pas fixée de manière uniforme ; il faut compter entre 6 et 10 semestres.

Il n'existe pas - du moins pas encore - de règlement unique en ce qui concerne la désignation et la notation des examens sanctionnant la fin des études. En dehors du Diplom, qui a de plus en plus tendance à s'imposer et qui peut être passé désormais dans de nombreuses écoles supérieures de musique, on peut se présenter aux les examens d'aptitude aux métiers artistiques (Künstlerische Reifeprüfung) et à la direction d'orchestre (Orchesterprüfung). Quant au professeur de musique, il peut terminer ses études soit par l'examen d'Etat ou l'examen du Diplom propre à l'école qu'il a fréquentée s'il désire enseigner dans un établissement scolaire, soit par le Staatliche Musiklehrerprüfung s'il envisage d'enseigner dans une école de musique ou de s'établir à son compte.

La plupart des écoles supérieures de musique offrent, après le premier examen de fin d'études, un cycle d'études complémentaire de 4 à 6 semestres dans des classes de perfectionnement ou de maîtrise, sanctionné par un examen de concert (Konzertexamen), un diplôme de soliste ou un examen de soliste. Un tel cycle d'études complémentaire ou d'approfondissement de plus courte durée peut présenter un intérêt tout particulier pour les étudiants étrangers qui désirent exercer la profession de soliste.

Les disciplines au choix

En ce qui concerne les informations fournies ci-après sur les différentes disciplines, il vous faudra tenir compte de deux choses :

  1. L'organisation des différentes matières au sein d'une discipline varie énormément d'une école à l'autre. Le classement auquel nous avons procédé pourra donc vous paraître parfois arbitraire.
  2. Toute généralisation des informations fournies ne peut être que relative. L'intéressé devra donc se renseigner lui-même dans l'école qui l'intéresse pour obtenir de plus amples renseignements concernant les filières existantes et les conditions d'admission.

 

Il est possible de manière générale d'opter pour l'une des disciplines suivantes :

  • musique instrumentale,
  • chant,
  • direction d'orchestre et de chorale,
  • musique sacrée,
  • composition,
  • éducation musicale,
  • rythmique,
  • musicothérapie,
  • ingénieur du son.

 

D'autres possibilités d'études spéciales telles que le jazz, la musique populaire, la musique ancienne, le théâtre lyrique moderne et bien d'autres encore ne sont pas traitées séparément ici. Pour savoir où l'on peut étudier ces matières, veuillez consulter le tableau récapitulatif en annexe ou vous renseigner dans les différentes écoles.

 

 

 

Musique instrumentale

 Examen d'aptitude

L'examen d'aptitude à l'étude d'un instrument comporte tout d'abord l'audition de trois ou quatre morceaux de différentes époques préparés d'avance, puis l'exécution à vue d'un morceau, des notions de base de théorie musicale, la formation de l'oreille et l'exécution d'un ou plusieurs morceaux au piano, si c'est la matière secondaire obligatoire du candidat ou sur un autre instrument s'il a choisi le piano comme matière principale.

Programmes

Les études comprennent, outre les cours particuliers dans l'instrument choisi comme matière principale, différentes matières obligatoires: l'enseignement d'un second instrument (en général le piano), la théorie musicale, y compris composition musicale, morphologie musicale, étude des partitions, acoustique, formation de l'oreille, musicologie et histoire de la musique. La participation à un orchestre et à un ensemble de musique de chambre est également obligatoire.

Dans de nombreuses écoles, il est possible, et souhaitable dans la perspective d'une éventuelle activité d'enseignement, de faire des études supplémentaires de pédagogie musicale.

Suivant les possibilités offertes par les différentes écoles, les candidats peuvent choisir des dominantes particulières ou suivre un cycle d'études supplémentaire ou d'approfondissement (par ex. jazz ou musique populaire, musique ancienne ou accompagnement musical).

 

 

Chant

Examen d'aptitude

L'examen d'aptitude pour cette discipline prévoit en règle générale l'audition de deux à trois titres de style différent. Cet examen n'a pas seulement pour but de tester la voix du candidat, mais aussi ses aptitudes en matière d'expression et de création. Par ailleurs, la connaissance des notes, la détermination d'intervalles, la répétition de chants et le chant à vue doivent souligner les aptitudes musicales générales du candidat.

Durée et organisation des études

La durée des études de chant est comprise entre 10 et 12 semestres et divisée en deux cycles, les études de base et les études principales. La formation débouche sur le métier de soliste ou de choriste.

Programmes

Les étudiants qui choisissent le chant comme matière principale apprennent la phonation, la conduite de la voix, la vélocité, la résonance, l'articulation et la vocalisation. En outre, ils acquièrent une connaissance approfondie de la littérature vocale du point de vue de la technique, des aspects musicaux et stylistiques, et de l'interprétation.

Viennent s'y ajouter diverses matières secondaires: piano, formation de l'oreille, théorie et morphologie musicales, histoire de la musique, éducation de l'appareil phonatoire, italien, chorégraphie, etc.

Au cours des études principales, on procède à l'approfondissement des matières principales. L'étudiant se constitue un répertoire dans les domaines de l'opéra, de l'oratorio et de la chanson. Le travail d'ensemble musical et scénique constitue une autre matière. A cet effet ont été créées dans les écoles supérieures de musique des classes d'opéra qui forment les jeunes au métier de chanteur d'opéra ou choriste dans un orchestre radio symphonique ou de concert. Dans certaines écoles, ces filières sont menées séparément, et il est également proposé parfois une formation spéciale pour l'opérette, la comédie musicale et la musique populaire.

Dans l'optique d'une future profession - dans laquelle il peut s'avérer nécessaire de combiner la profession de chanteur avec l'enseignement du chant ou l'éducation de la voix -, il est conseillé de suivre parallèlement les cours d'enseignement du chant et de passer, en plus de l'examen de chant, l'examen d'Etat pour les enseignants d'écoles de musique et les professeurs "libres" (Staatliche Musiklehrerprüfung). La plupart des écoles offrent également, pour cette matière "chant", un cycle d'études de spécialisation de 2 à 4 semestres en vue d'approfondir la formation de soliste.

 

 

Direction d'orchestre et de chorale

Examen d'aptitude

Les candidats doivent démontrer qu'ils possèdent de bonnes connaissances en théorie musicale de même qu'une bonne maîtrise du piano. L'examen sert également à voir si le candidat possède les dispositions requises pour diriger un orchestre. Viennent s'y ajouter le déchiffrage, la transposition et la réalisation de partitions.

Durée et contenu des études

Les études durent environ 10 semestres. Elles peuvent se limiter à la direction chorale ou bien comprendre la direction d'orchestre et de chœur. Dans ce cas, l'une des matières est considérée comme matière principale et l'autre comme matière secondaire.

En dehors de la matière principale "direction d'orchestre" (qui est en général enseignée en groupe), il existe une multitude de matières secondaires obligatoires, notamment le piano, la formation de l'oreille, la composition et la morphologie musicales, l'histoire de la musique, l'organologie, l'instrumentation, la réalisation de partitions et la répétition, c'est-à-dire l'étude de pièces vocales dans les classes d'opéra.

Il s'agit de mettre au point une technique de direction efficace et de parvenir à une harmonisation optimale du travail de l'orchestre, du chœur et des solistes. Le chef d'orchestre doit développer une conception musicale et être capable de la communiquer clairement aux autres. Il doit aussi être en mesure d'étudier avec tous les participants un morceau inconnu, voire peu apprécié, et de l'exécuter de manière convaincante.

 

 

Musique sacrée

Les études de musique sacrée protestante ou catholique servent à la formation d'organiste ou de chef de chœur. A la fin de ses études, l'étudiant doit être capable de prendre en charge dans une paroisse tout ce qui a trait à la musique.

Examen d'aptitude

Cet examen comprend l'audition de morceaux à l'orgue et au piano, la théorie musicale et ses applications pratiques, par exemple la réalisation d'une basse chiffrée, la perception des intervalles et des triades, le chant à vue.

Durée des études, examens et programmes

Les études durent environ 8 semestres et sont sanctionnées par un examen qu'on appelle la "B-Prüfung", un éventuel cycle d'études de spécialisation débouchant sur une "A-Prüfung". Suivant les écoles, il s'agit d'un examen du Diplom, d'un examen d'Etat ou d'un examen de fins d'études propre à l'école.

L'enseignement dans les matières orgue, chant, piano et jeu d'orgue liturgique se fait souvent sous la forme de cours particuliers. De nombreuses autres matières viennent s'y ajouter : improvisation à l'orgue et accompagnement de la communauté et, pour leurs activités comme futurs chefs de chœur, éducation de la voix, direction d'orchestre et de chœur. Mais la préparation aux activités avec des groupes d'amateurs et la transmission de connaissances théologiques, liturgiques et concernant l'organisation de l'Eglise figurent également au programme.

 

 

Composition

Les études de composition sont enseignées dans les écoles supérieures de musique dans le domaine de la musique dite sérieuse (E-Musik pour "Ernste Musik") par opposition à la musique de divertissement (U-Musik pour "Unterhaltungsmusik").

Pour ces études, le choix du professeur de composition est particulièrement important et devrait s'effectuer en fonction de son orientation stylistique.

La durée des études varie énormément. Il faut cependant compter en moyenne 10 semestres.

Examen d'aptitude

Sont exigées pour cet examen la maîtrise d'un instrument de musique (de préférence le piano), des connaissances de base en théorie musicale et la présentation de compositions personnelles, et parfois également l'interprétation d'improvisations personnelles.

Programmes

L'enseignement des matières principales se fait en général sous forme de cours particuliers. On étudie en outre en groupe d'autres matières comme l'analyse d'œuvres exemplaires (en particulier de musique contemporaine), la structure et la morphologie musicales, l'organologie et la réalisation de partitions. En général, l'étude d'une deuxième matière principale est obligatoire, par exemple l'étude d'un instrument ou de la direction d'orchestre. Suivant le style choisi, peuvent également venir s'y ajouter d'autres aspects déterminants, comme l'utilisation de l'électronique dans la composition.

 

 

éducation musicale

La formation en pédagogie musicale est par principe orientée vers deux objectifs professionnels : la profession d'enseignant dans des écoles d'enseignement général ou une activité d'enseignement en profession libérale ou dans une école de musique.

Le futur enseignant doit acquérir durant ses études de musique des expériences personnelles de base de l'esthétique musicale, ainsi que des aptitudes techniques et la capacité de fournir un travail pédagogique qui lui permettront de présenter et de transmettre durant ses cours la musique sous toutes ses formes.

La discipline "musique scolaire" est enseignée dans les écoles supérieures de musique, et parfois aussi dans les universités. Etant donné la forte demande, les capacités d'accueil sont très limitées. En plus de cette matière principale, les étudiants doivent choisir une matière secondaire qui doit être scientifique.

Les études sont sanctionnées, après 10 semestres en moyenne, par l'examen d'Etat. Cet examen porte le nom de "premier examen d'Etat" car les études universitaires sont suivies d'une autre période de formation axée sur la pratique, qui se termine par le deuxième examen d'Etat à vocation plus didactique.

Examen d'aptitude

Pour les études de musique scolaire, c'est-à-dire la formation de professeur de musique dans les écoles d'enseignement général, les candidats doivent offrir au cours de l'examen d'aptitude une prestation artistique et technique sur un instrument dont l'étude constituera leur matière principale. Par ailleurs, il leur faut fournir la preuve qu'ils disposent de connaissances approfondies de la musique, qualité qui est plus importante qu'une prestation personnelle parfaite du point de vue artistique.

Programmes

Les études sont organisées en trois catégories :

  1. domaine artistique et pratique : enseignement instrumental et du chant, jeu d'un instrument dans un ensemble et direction d'ensemble, musique scolaire, y compris accompagnement de chansons et jeu d'un instrument à vue
  2. domaine théorique et scientifique : théorie musicale (composition, contrepoint, morphologie et analyse), musicologie et histoire de la musique
  3. domaine pédagogique et didactique : didactique musicale, méthodes de pédagogie musicale, planning des cours, didactique des médias, stage scolaire.

 

Les programmes qui font partie de la formation de professeur de musique "libre" ou dans des écoles de musique sont analogues à ceux de la musique scolaire. Les étudiants peuvent opter pour plusieurs dominantes, par exemple la pédagogie instrumentale ou du chant ou l'éducation musicale générale, c'est-à-dire la formation musicale de base ou l'éducation musicale des petits.

Après huit semestres en moyenne, les études se terminent par un examen d'Etat comme professeur de musique ou par le Diplom.

 

 

Rythmique

La formation des professeurs de rythmique repose sur la relation entre la musique, le mouvement et le langage et leur utilisation dans l'éducation.

Examen d'aptitude

Cet examen sert à tester les connaissances musicales du candidat, en particulier au piano, et son sens du rythme. Certaines écoles exigent en outre un stage pédagogique pratique.

Programmes

Les matières les plus importantes sont les suivantes: bases musicales, formation de l'oreille, enseignement en groupe de rythmique, théorie et didactique de la rythmique, improvisation instrumentale et rythmique.

Durée des études et examens

Au bout de 8 semestres en moyenne, les études sont sanctionnées en règle générale par un examen du Diplom comme professeur de rythmique. Dans un petit nombre d'écoles, il est uniquement possible de passer un examen de fins d'études propre à l'école.

 

 

Musicothérapie

La musicothérapie est "l'utilisation contrôlée de la musique dans le traitement, la réhabilitation, l'éducation et l'encouragement des enfants et des adultes qui souffrent de désordres corporels, mentaux ou psychiques". Telle est la définition donnée dans le "Manuel des métiers de la musique" d'Eckart Rohlfs (Regensburg 1988, épuisé).

Les méthodes de la musique, de l'audition musicale, de la réflexion et de la conversion de la musique en images et en danse qui sont enseignées en pédagogie musicale sont reprises et combinées ici avec les méthodes utilisées dans différentes formes de thérapie.

Pour faire ce genre d'études, il est nécessaire de posséder de bonnes connaissances du jeu instrumental, du chant et de l'improvisation ainsi que de la musique de groupe, mais aussi une certaine sensibilité et facilité de contact.

Ces conditions sont développées et approfondies dans le domaine musical et dans la perspective de la pratique thérapeutique. La musique, la psychologie, la psychiatrie et la médecine constituent les domaines les plus importants. Seul le règlement d'études permet de voir quelles sont les priorités données dans les différentes écoles.

 

 

Ingénieur du son

Compte tenu du développement de la radiodiffusion et de l'industrie médiatique audiovisuelle, il s'est avéré nécessaire de mettre en place une formation technique et musicale combinée : la formation d'ingénieur du son (Toningenieur et Tonmeister). Alors qu'on s'entend à accorder la priorité au domaine technique dans la formation de "Toningenieur", celle de "Tonmeister" associe les fonctions techniques aux fonctions artistiques.

Examen d'aptitude

Le candidat doit fournir la preuve tant de ses connaissances de base dans les domaines musical et instrumental que de ses connaissances techniques et scientifiques, en particulier dans le domaine de l'électroacoustique.

Programmes

Les études sont divisées en études de base et études principales. On mentionnera dans le domaine musical notamment les instruments principaux et auxiliaires, la formation de l'oreille, la théorie musicale, la réalisation de partitions, l'histoire de la musique, l'organologie et, dans le domaine technique et scientifique, en priorité les mathématiques, l'électrotechnique, l'acoustique ainsi que les techniques de studio et d'instrumentation.

Le futur ingénieur du son doit apprendre à saisir les tonalités et les timbres en liaison avec les données acoustiques et électroacoustiques et à maîtriser le fonctionnement, les effets et le maniement des appareils électroacoustiques. Les études ont cependant aussi pour but de développer l'imagination, la sensibilité et la patience de l'intéressé appelé à coopérer avec des artistes.

Les écoles qui proposent de telles études sont jusqu'à présent peu nombreuses. D'une durée de 10 semestres en moyenne, cette formation débouche sur le Diplom d'ingénieur du son.

 

 

 Haut de page 

 

PARTAGER
Partager sur Facebook Partager sur Twitter