Partage Facebook DAAD Partage Twitter DAAD Infos du DAAD
Rechercher
DAAD Paris - Office Allemand d'échanges universitaires

Tests d'allemand : TestDaF et DSH

Les examens linguistiques d'aptitude à l'enseignement supérieur : TestDaF et DSH

Pour faire preuve de la capacité de suivre des cours à l'université, les étudiants originaires de pays non-germanophones doivent passer un test de langue. Il existe actuellement deux tests reconnus, le TestDaF (Test Deutsch als Fremdsprache) et le DSH (Deutsche Sprachprüfung für den Hochschulzugang).


Le TestDaF

Le TestDaF est un test d'allemand conçu pour les étudiants étrangers désirant poursuivre leurs études en Allemagne. Il est proposé plusieurs fois par an, à des dates précises, par un certain nombre de centres de test habilités partout dans le monde, dont en France (et également en Allemagne). Il permet, d'une part, aux étudiants de savoir s'ils disposent de connaissances d'allemand suffisantes pour pouvoir suivre des cours à l'université et, d'autre part, à l'université allemande de définir des niveaux de connaissances linguistiques différents selon la matière étudiée. Les résultats du test qui seront communiqués aux candidats doivent être joints à la demande d'inscription adressée à l'université.
Vous trouverez une description détaillée du TestDaF ainsi que les adresses des centres de test en France et les dates proposées sur le site Internet de l'Institut TestDaF.

test_Daf.gif

Le DSH

Les étudiants qui n'ont pas présenté le TestDaF dans leur pays d'origine et qui ne sont pas exempté de l'obligation de passer un test de langue (voir plus loin) seront convoqués par l'établissement universitaire d'accueil en Allemagne pour passer un autre test d'allemand, le DSH. C'est l'université elle-même qui fixe la date de cet examen. Renseignez-vous donc auprès du service d'accueil des étudiants étrangers de l'université de votre choix. Les directives concernant le DSH sont les mêmes dans tous les établissements d'enseignement supérieur allemands. Il est possible de repasser l'examen une seule fois. Attention : Un échec lors de ce test comporte toujours le risque que votre inscription ne soit pas validée avec, pour conséquence, de ne pas pouvoir entamer le projet d'études prévu.

Cours de langue en préparation de l'examen DSH

La plupart des universités proposent des cours de langue préparant à cet examen (ou encore peuvent renseigner sur l'offre de cours dans leurs villes respectives) . Mais en règle générale, les capacités d'accueil étant limitées, tous les candidats ne peuvent être admis à ces cours. De plus, il vous faut déjà avoir acquis un certain niveau en allemand pour pouvoir y participer. La réussite de vos études et les expériences en Allemagne dépendent dans une très grande mesure de vos connaissances en allemand. C'est pourquoi nous ne pouvons que vous conseiller de bien préparer votre séjour d'études.

Exceptions à l'obligation de présenter un test d'allemand

En principe, seuls les étudiants étrangers qui ont obtenu le baccalauréat allemand (Abitur) en Allemagne ou dans un établissement scolaire allemand reconnu à l'étranger, ou qui ont déjà obtenu certains diplômes de langue du Goethe Institut ou le diplôme de langue de la Kultusministerkonferenz (KMK) Stufe II peuvent être dispensés de ces examens.

Les titulaires du "Abibac", un double diplôme comportant le volet "baccalauréat" et le volet "Abitur", sont également exemptés de présenter un test d'allemand dès lors qu'ils utilisent, pour leur candidature en Allemagne, le volet "Abitur". Si, pour une raison quelconque, un titulaire du "Abibac" décidait de présenter le baccalauréat français plutôt que l'Abitur allemand pour une candidature en Allemagne, ce baccalauréat français doit être accompagné d'un test de langue (TestDaF, DSH, ...).

Si votre séjour dans une université allemande est organisé dans le cadre d'un programme d'échanges, il est également possible que vous n'ayez pas à passer ce test linguistique - tout dépend de l'accord qui a été signé entre votre établissement français et celui en Allemagne.

 Haut de page

PARTAGER
Partager sur Facebook Partager sur Twitter